La présence du monteur au mixage

Infos

Mardi 7 mars 2006, les Monteurs associés se réuniront pour élire le nouveau CA.

Le CA a décidé de soutenir la grève du 8 mars prochain. Ce jour est censé être le dernier des négo­cia­tions des annexes 8 & 10.

Les par­le­men­taires du Comité de suivi rencontrent Jean-​Louis Debré (président de l’Assemblée nationale) pour lui demander de déposer le projet de loi qui propose un encadrement général des annexes 8 & 10.

La réunion inter-​associations : AFC (chefs opérateurs)/AFAR (assistants-réalisateurs)/Groupe 25 image (réa­li­sa­teurs de téléfilms)/Les Scriptes Associées/​Les Monteurs Associés a élaboré un manifeste traitant des conventions de stages.

Le 14 mars, Autre culture & autre pratique, l’atelier projection autour de films de plasticiens, a provoqué un important débat.

Une monteuse va aux prud’hommes contre une production pour répondre aux insultes, expulsion du lieu de travail, absence de contrat et non-​paiement des semaines travaillées. Elle remercie tous ceux (techniciens, réa­li­sa­teurs et producteurs) qui ont spon­ta­né­ment accepté de témoigner en sa faveur.

Atelier assistants : une quinzaine de personnes se sont réunies pour rédiger un texte expliquant leurs attentes et leurs buts.

Le débat : la présence du monteur ou de la monteuse au mixage

Lors de précédentes discussions, nous nous étions déjà interrogés sur cette situation de moins en moins rare où le chef monteur n’est plus présent au mixage ; mais l’originalité du débat de mars a résidé dans le fait que cette fois notre place au mixage était vue par un mixeur. Dominique Dalmasso nous a fait part de ce qu’il espérait justement de notre présence, en quoi elle était essentielle pour lui mais avant tout pour le film. A contrario, il a pu témoigner de ce que notre absence appau­vris­sait la réflexion, en cela qu’elle retirait à la fabrication du film un bout de son histoire et par là même, un témoin important.